Actualités

Inscrivez-vous à la newsletter du réseau

Bien choisir son emplacement

Le choix de l’emplacement commercial est une question stratégique essentielle. Le succès du projet en dépend, surtout s’il s’agit d’un commerce, d’un magasin de proximité ou d’une boutique artisanale.

Quels sont les points à examiner  quand on choisit son local?

Si création d’une activité :

Lorsqu’on lance un commerce on s’attache plus particulièrement à l’emplacement et la qualité du local qui va héberger l’activité.

Les aspects financiers tels que le loyer ou le résultat d’exploitation espéré passent au second plan. Cela ne signifie pas qu’ils ne sont pas importants mais que l’accent est mis d’abord sur la zone géographique de l’implantation et les atouts du local.

Si Reprise d’une affaire existante :

Lorsque l’on reprend une affaire existante pour y exercer la même activité, ce sont d’abord les éléments économiques qui priment puisque par définition ce sont eux qui ont incité le repreneur à s’intéresser à l’affaire. Dans la majorité des cas, ils sont le reflet de la qualité de l’emplacement, des aménagements et de l’exploitant.

Ces considérations posées, nous listerons, sans ordre de priorité les éléments qu’il nous paraît fondamental de vérifier avant toute installation.

  1. Le concept :

Il est de la plus haute importance d’avoir bien réfléchi sur le concept de l’activité que l’on veut développer en répondant

Aux quatre questions : Quoi ? Comment ? Où? Avec qui ?

La réponse à ces questions clairement posées sur une feuille de papier permet bien souvent d’éviter un grand nombre de déconvenues.

  1. Le local
  • Historique de l’emplacement pressenti
  • Visibilité du local
  • Situation du local
  • Configuration des lieux
  • Commodités
  • Environnement commercial immédiat
  • Longueur et exposition de la vitrine
  • Agencements et matériels disponibles
  • Coût d’acquisition
  1. La surface des lieux :

Vérifier la surface du local en faisant une distinction entre les parties destinées à la vente et celles généralement consacrées à l’accessoire de l’exploitation.

Cette vérification permettra d’évaluer si le loyer qu’on aura à assumer est en adéquation avec le prix du marché.

  1. L’emplacement géographique :

Il doit être en adéquation avec l’activité que l’on veut exercer dans le local. Il est bon de préciser que toute activité ne nécessite pas forcément la recherche d’un emplacement N° 1 quelquefois inutilement coûteux.

  1. Le bail commercial :

Que vous ayez à reprendre ou à le signer, sauf à avoir des compétences juridiques affirmées, Il vous est recommandé de vous entourer des conseils de professionnels qualifiés avant de signer ou reprendre un bail commercial. Certains baux recèlent une multitude de pièges qu’il est bon d’éviter si l’on ne veut pas mettre en péril son commerce.

Il est utile aussi d’être attentif au montant du loyer qui d’une façon générale ne doit pas être supérieur à plus de 8 à 12 % du chiffre d’affaire réalisé ou espéré.

  1. Les éléments financiers :

Outre le loyer que l’on vient d’évoquer, il sera nécessaire de vérifier les bilans de l’entreprise que l’on souhaite reprendre. Il conviendra de se faire communiquer le bilan des trois dernières années écoulées ainsi que les chiffres d’affaires mensuels de l’année en cours.

L’étude attentive de ces bilans permettra de s’apercevoir si l’entreprise est sur une pente ascendante ou descendante. Là encore, l’aide d’un professionnel paraît nécessaire.

  1. Le bilan prévisionnel :

Que l’on crée ou que l’on reprenne une affaire, il est nécessaire d’établir un bilan prévisionnel dont les éléments de chiffrage seront aussi proches que possible de la réalité de l’exploitation. En fonction de votre apport financier, il indiquera si vous êtes en mesure de solliciter un prêt d’un organisme bancaire et déterminera les résultats que vous pourrez attendre de votre exploitation.

  1. Étude de marché :

Si vous en avez les moyens, surtout en cas de création, il est fortement conseillé de faire effectuer, par un professionnel spécialisé, une étude de marché. Elle vous confirmera que le concept que vous désirez développer est applicable au local que vous avez choisi.

Elle permettra :

  • D’évaluer l’attractivité de la zone
  • D’analyser le passage devant le local
  • De repérer et analyser la concurrence
  • D’étudier la population de la zone de chalandise

Conclusion

La reprise ou la création d’un commerce est un parcours d’obstacles que l’on peut aisément surmonter pour peu qu’on ait pris le soin de bien y réfléchir au préalable et d’avoir su s’entourer de conseils avisés.